Biographie

Josepha Cardonne

 Thérapeute, artiste, art-thérapeute du vivant, enseignante, passeuse d’âmes, révélatrice de talents

Accompagnante et formatrice auprès d’adultes et enfants depuis plus de 20 ans, Josepha se consacre à transmettre la créativité transformatrice, alchimique  dans tous les domaines de la vie et la reliance au Corps Déesse Terre Mère, le Sacré, le Vivant!

C’est suite à une mort à ce qu’ elle croit être , un effondrement et découragement total…qu’un livre est venu à elle  » La clef essentielle » d’Omraam Mikhaël Aïvanhov. Ses cellules absorbent l’ essence des mots, captent le contenu, et chaque jour devient nouveau, au bout d’une semaine , une expérience mystique intérieure l ’emmène dans d’autres dimensions, une rencontre avec sa  nature angélique, son Éternel Féminin, sa Nature Divine , la connaissance totale, la Liberté totale de l’esprit , une désidentification au monde de l’ illusion…il y a de cela 30 ans…sa vie bascule…

Le cadeau de la vie de découvrir au travers de ses voyages à l’étranger des hauts lieux d’ Energie où elle est conduite sans rien chercher,  le cadeau de vivre la beauté, l’espace, le silence, l’accueil et l’ouverture…avec un compagnon bien enraciné qui lui  permet de vivre sa nature supérieure en toute quiétude…rencontrer Dame Nature Temple Sacré!

Le cadeau après tant d’années de tristesse intérieure et de solitude d’une incompréhension de sa Naissance , d’un abandon père et mère et d’un monde avec lequel elle ne peut communiquer qu’ en faux  semblant!

Malgré ces belles rencontres, un déséquilibre se fait sentir, entre ce qui se vit à l’intérieur et ce qui se vit à l’extérieur. Elle ressent de plus en plus, de façon  agressive, par une hyper sensibilité à tout capter grâce à  une psychés et médiumnité très ouverte et cependant avec un manque d’incarnation, comme une magnifique fleur ne possédant ni tige, ni racines à ce moment là.

Tous ses états l’emmènent de plus en plus dans un retranchement du monde, qui la conduisent à un déséquilibre, une dépression!!!

Etant dotée d’une grande force de vie, elle décide de se prendre en main et de chercher ce qui  peut rééquilibrer son être global sans prise de médicaments.

Elle s’ intéresse à la médecine chinoise, à l’ alimentation , au taï-chi, à la peinture, à la danse, à la Nature, engloutissant des livres d’ hommes et femmes de Sagesse, de Conscience et d’ Eveil, afin de nourrir ce vide intérieur!

C’est par un heureux hasard que l’univers place dans ses mains de l’argile et la rencontre est telle, qu’ elle ressent d’abord la souffrance de l’humanité qui lui  fait verser beaucoup de larmes. Et l’ instant d’après, l’ Amour de la Terre monte à l’intérieur et à l’extérieur de son corps puis une bascule au niveau de la poitrine révèle dans l’instant ,dans son chakra cardiaque un Amour inconditionnel Total.

Depuis cet instant, les yeux fermés  ses mains modèlent toutes seules, des formes naissent pendant que son esprit voyage, cela se fait sans elle!

Elle découvre les chakras qui  l’enseignent sur les sens, sa vie, ses passages, initiations, son chemin, Tout lui est révélé de l’intérieur. Son regard cherche l’équilibre, la beauté, la perfection!

Les semaines qui suivent cette rencontre avec la Terre,  une autre rencontre: un livre « Les 7 plumes de l’ Aigle » et le héros du livre Maître soufi ,chaman, artiste peintre , maître laqueur, calligraphe, écrivain…il lui donne tout ce qu’un père peut donner à sa fille bien aimée…la Terre, le Corps mémoire de l’Univers, l’Art du Vivant!

Par cette approche avec la terre , elle développe une rencontre amoureuse avec son corps, une libération de ses émotions retenues depuis son enfance; la transmutation de ses colères et le réalignement de toutes ses énergies et forces avec la Source.

Un chemin intérieur d’initiation avec les Déesses des Origines, les Prêtresses, Tout est là dans ce Corps!

Le Qi-Qong l’ emmène à vivre l’unité sur son tour de poterie, où la terre, les mains, sa respiration, son corps deviennent UN, et lorsque sa pensée redevient vagabonde, elle entend cette voix intérieure lui dire, « sois présente quand je travaille »….

La laque chinoise et le ponçage de 10 couches de vernis  sur ses œuvres font remonter à la surface tout son potentiel enfoui…

La créativité avec des feuilles d’or, d’argent, de cuivre lui donne l’enseignement et la reliance avec les métaux  et les planètes…

La cuisson Japonaise et maître Raku de l’Univers l ‘ont initiée à l’art du lâcher prise, à la spontanéité, à l’étonnement, au feu, à la Joie et à la beauté de l’imperfection..

L’ encre de chine a permis à ce que l’esprit rencontre la matière, par des exercices quotidiens , c’ est sa méditation, l’esprit se pose sur cette feuille blanche, l’emmène à connaître l’intensité du blanc et du noir lui permettant de rentrer plus à l’intérieur, ne plus se laisser happer par l’extérieur, aller à l’essentiel. Les couleurs lui sont retirées pour connaître le noir, la nuit, la vacuité, voir derrière l’apparence, c’est la descente dans la forme, le pot du potier, le corps, la matrice…c’est la plongée, le saut dans l’inconnu…la Terre , Mère Nourricière, Gaïa, la Déesse Noire, la vacuité, le sauvage, l’instinctif.  Oser Être…

Deux extrémités se relient en elle, cet éternel féminin, la grande Mère Cosmique, la Sainte, et les mémoires d’une mère biologique prostituée, la vierge noire, la nature sauvage et instinctive, la jouissance,  état naturel du féminin en fusion avec Dame Nature et ses éléments, ainsi que  les mondes minéral, végétal, animal , humain!

Voilà le passage du corps de souffrance au corps d’énergie vibratoire, sensuel. Tout bouge, Tout respire, Tout est Vivant.

C’est dans un voir sentir aimer qu’ elle évolue sur cette Terre Sacrée où la terre  le ciel, l’intérieur l’extérieur Réunis dans UN seul et même Espace ici et maintenant au Creux  de sa Poitrine…au CŒUR de SOI.